OSCILLATION

Le Voyage à Nantes – Nantes 2016

Fragment du VAN, OSCILLATION présente une succession de portes en bois qui accompagnent le visiteur au long d’un parcours singulier.

 

Cette structure nous aspire et nous guide afin de redécouvrir la rue (autrement).

 

Une fois pénétrée, les cadres créent les ambiances, les ombres au sol forment des pleins et des vides, reflets de l’ossature. Les jeux de lumières cadencent le parcours, transforment le regard du visiteur tout au long du voyage.

 

La succession de cadres en bois est rythmée tel le soufflet malléable de l’accordéon.

 

Les cadres plus ou moins rapprochés, définissent les vues, dirigent le regard, s’ouvrent sur la rue, le chantier ou le dissimule, nous menant au travers d’une expérience sensorielle.  Les arbres ponctuent le chemin.

L’odeur du bois attire le passant à entrer et à partir en voyage.  Le voyage transporte le visiteur tout au long du parcours. Le voyage n’est pas droit, il est sinueux, rempli de surprises et d’embuches.

 

Lorsque nous choisissons de partir au cœur du voyage , nous nous imprégnons de tout ce qu’il procure. Il met nos sens en éveil : l’odorat, la vue, l’ouïe, le toucher, mais pas uniquement. Il nous transporte, nous ouvre à une multitude de sensations et d’émotions. Il nous questionne nous interpelle, nous éveille.

 

Le parcours d’est adapté à la rue. Il se modifie au fur et à mesure du cheminement.

 

Les cadres et les installations laisse aux habitants et aux visiteurs la possibilité de se l’approprier à sa manière.

 

Lorsque les cadres s’évaporent le long de la rue nous prenons conscience du songe que nous venons de vivre, la relation entre la structure et la rue nous est révélée.

  • THOMAS DALBY
  • COLINE GIARDI
  • UGO ELZIERE